Premières missions du réseau

Les journées doctorales ont pour vocation de créer une série de rendez-vous scientifiques qui constitueront autant de pivots des activités de l’association pluridisciplinaire « Design en recherche » : réseau de jeunes chercheur-e-s en design. Elles sont destinées à structurer ses activités scientifiques et à constituer une série d’événements identifiés autour desquels pourront se réunir périodiquement l’ensemble des chercheur-e-s intéressé-e-s par nos thématiques.

Afin de créer les conditions d’un dialogue élargi, chaque journée sera centrée sur l’examen d’un concept ou d’un groupe de concepts apparaissant de manière transversale dans un grand nombre de recherches. Des chercheur-e-s plus confirmé-e-s pourront également venir, sur notre invitation, discuter ces présentations ou exposer leurs travaux en lien avec le sujet retenu ainsi que des praticiens du design non académiques. Chaque séance comprendra un temps de discussion collective destiné à approfondir la réflexion sous la forme d’un atelier où chacun pourra faire le lien entre les outils théoriques considérés et son propre travail empirique. Aussi, nous nous engageons à publier des comptes rendus de chaque journée doctorale sur notre carnet hypothèses, auquel nous vous invitons à vous abonner. Ces journées seront donc l’occasion de confronter les différentes approches disciplinaires, les méthodes d’enquête et les cadres théoriques que nous mettons en œuvre afin de parvenir à une meilleure connaissance des processus en jeu dans les recherches sur le design. Étant donné que la culture du design se fonde sur la conviction que les formes influent sur les contenus, une attention particulière sera également portée sur les formes de déroulement et restitution des journées, comme par exemple l’utilisation d’outils numériques pertinents et de formes de communication visuelle adaptées à la nature des échanges.

 

Pour les années 2014 et 2015, le pré-programme suivant a été établi :

– Journée d’étude intitulée : « Faut-il rédiger les méthodes de la recherche en design ? » aura lieu en septembre 2014 à L’ENSCI – Les Ateliers, salle Richard Lenoir.

Cette séance sera coordonnée par Robin de Mourat (Université Rennes 2), Ioana Ocnarescu (École Nationale Supérieure des Arts et Métiers ParisTech & Strate), Anne-Lyse Renon (EHESS, CNRS), Marine Royer (EHESS, ENSCI-Les Ateliers).

Invité: Alain Findeli (Université de Nîmes)

En raison de leurs nombreuses affiliations culturelles et disciplinaires, les méthodes et méthodologies convoquées par la recherche en design sont particulièrement riches et controversées. Que nous apprend cette diversité sur la multiplicité des connaissances produites par la recherche en design ? Cette dernière est-elle condamnée à importer des méthodologies issues d’autres disciplines ou peut-elle prétendre à une spécificité intrinsèque ? Le propre d’une recherche en design n’est-il pas aussi de faire preuve d’une forme « d’invention » méthodologique ?

– Journée d’étude intitulée : « Designers et Architectes : le projet comme expertise partagée » aura lieu en janvier 2015 (lieu à définir)

Cette Journée d’étude sera coordonnée par Olympe Rabaté (Doctorante – Université Paris 1), Caroline Bougourd (Doctorante – Université Paris 1) et Emeric Lambert (co-directeur de l’agence PARC Architectes – Enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles).

Design et architecture sont deux disciplines dont les praticiens se connaissent bien, mais se comprennent mal et se côtoient trop peu. Ces disciplines ont pourtant en commun une activité fondamentale, celle de donner forme à des projets.

Si l’époque moderne fut celle d’un va-et-vient permanent (les architectes étant souvent designers et vice-versa), l’époque contemporaine est marquée par une mise en concurrence de ces deux disciplines, qui semble nuire aux deux parties. Cette journée aura pour objectif de faire dialoguer des praticiens et des théoriciens de ces deux champs disciplinaires pour comprendre les raisons et les conséquences d’un tel éloignement. Cette journée permettra aussi d’esquisser les enjeux de la notion même de projet, théorisée par les sciences du management qui l’assignent à l’efficacité et à la rationalité des processus de travail ; alors que les disciplines créatives revendiquent son essence itérative et fondamentalement empirique.

– Journée d’étude intitulée : « Enseigner le design graphique » aura lieu en mai 2015 (lieu envisagé : Campus Fonderie de l’Image, Bagnolet).

Séance coordonnée par Anthony Masure (Université Paris 1), Anne-Lyse Renon (EHESS, CNRS) et Thiago Maximo (Paris 8).

Depuis la création du Bauhaus en 1919 par Walter Gropius, l’enseignement du design pose des problèmes qui lui sont propres, entre art et industrie. Dans le même temps, il rejoue des enjeux plus anciens autour du développement de la créativité ou de la maîtrise technique. Alors que la culture anglo-saxonne distingue plusieurs types de design, peut-on considérer que ces catégories engendrent des débats spécifiques ? Le design graphique possède-t-il des caractéristiques qui font que son enseignement diffère des autres champs ? Cette journée d’études sera l’occasion de revenir sur l’histoire d’institutions clés, et de regarder en face des pratiques émergentes et prospectives, étant entendu que les poussées techniques contemporaines déplacent les modalités pédagogiques. Le travail du signe dans la diversité des écrans, des plans et des espaces nécessite-t-il d’inventer de nouvelles formes d’enseignement ?